Etoiles

J'ai oublié de parler de l'expo PICASSO CEZANNE à laquelle je suis allée.

Ouverte depuis le 25 mai, elle vaut vraiment le deplacement tant par la richesse des collections proposées que par l'originalité de certains rapprochements. 

A tout seigneur, tout honneur, j'ai debuté par une visite tres matinale à l'atelier des Lauzes dessiné et peint par CEZANNE lui - même (il aurait sans doute fait un excellent architecte ; j'ai adoré son ingenieuse trappe à grand tableau !)  et demeuré en l'état depuis sa mort. La Guide est passionnée et passionnante puisque la visite prevue pour 30 mn a duré 1 h 20 !

C'est délicat, plaisant, joyeux (j'ai visité en compagnie d'un petit groupe de gens venus de Belgique et tres en forme !). La modestie de certains objets rapportée à leur reproduction sur toile (parfois même sur de la toile à matelas) est surprenante. C'est CEZANNE tel qu'il était vraiment. J'ai aussi eu l'impression d'entrer chez mes parents tellement les objets du quotidien et du coin sont présents dans leur plus simple expression. 

Les photos sont malheureusement interdites (on vous precise que les photos representant les lieux sont en vente au rez de chaussée). Evidemment, il a fallu que j'entende le mot "interdit" pour degainer discretement mon tofeur numerik dans le Jardin. Cela n'a pas eu l'air de deranger l'un des responsables qui s'est ecarté, histoire que je cadre bien une plante en pot  :

f33f07ab04a51c67f689d1f277f1e9c2.jpg
d61ac712786f0e15e4eb03d8fa1cc991.jpg
fa13158ff3ab30b69665f4a7b0995531.jpg
 
b54def7fd103bb3912cce8b099e35c1b.jpg
662cfafe7e880d3396b2894937ca8708.jpg
 
 ©csb

C'est à peu pres tout ce que j'ai pris ; je n'ai évidemment pris aucune photo de l'intérieur puisque les droits de reproduction des cartes servent à financer l'entretien des lieux. Au moment de mon départ, un bus entier de japonais arrivait et autant d'appareils photos .... Mhmmmmm....

De photos, il n'en est absolument pas question au musée GRANET pour l'expo. Dire qu'ils sont sur les nerfs et que la paranoiïa les guette, c'est encore être en deça de la réalité. La valeur des collections le justifie mais c'est particulièrement désagréable au vu des fouilles operées à l'entrée et dans le musée ; je me suis fait contrôlée deux fois dès les deux premieres salles au motif que mon sac etait trop grand et qu"il convient de vérifier que vous n'endommagiez pas les oeuvres et que vous ne portiez pas atteinte à la sécurité des toiles", autrement dit que je n'en vole aucune, ce qui vu leur format, parait hautement improbable. Il ne donc pas bon d'avoir un sac en main. Il ne fait pas bon d'être myope non plus puisque parait - il il ne faut pas se pencher vers les oeuvres.

Je chipote, je chipote (j'aime pas que l'on me contrarie !) mais l'expo en soi est magnifique. La scénographie est à la fois particulièrement sobre et met en valeur les oeuvres prêtées d'une manière tres délicate. Tout est leger, subtil ... bref, un vrai bonheur. Ce serait impossible de décrire l'ensemble des œuvres (je m'attendais à une expo plus petite donc la surprise fut ... de taille) mais quel plaisir ... il y a un CEZANNE notamment qui contient une palette de rose, de nuances de rose absolument ... parfaite ; à certains endroits, le pinceau est si léger qu'il est possible de voir la toile dessous, comme si le peintre avait gratté et gardé uniquement l'essentiel. Et des PICASSO surprenants par leur évidente simplicité qui donnent l'impression d'avoir été exécutés en un tour de crayon alors que figurent les dessins préparatoires. Certains parallèles entre les œuvres sont cependant difficiles à saisir (on comprend mal l'incursion de la corrida sachant que Cezanne n'en a jamais vu ni peint de sa vie ..)

A l'inverse, la partie au sous-sol concernant l'expo "METAMORPHOSES" dont j'ai deja parlé (et fait des photos au peril de ma vie ...) semble faire un tout petit bide tellement c'était désert (au plus fort de la foule, nous étions 5 ...). Enfin, visite de la boutique (pour ceux qui veulent le mug picasso ou le mouse pad cezanne. attention, les objets vendus sur les différents sites sont propres à chaque site !) et pour finir, petite déception avec la cour intérieure du Musée : trois tables en teck sous un soleil de plomb. Et basta ... rien, aucune scénographie de cette cour, aucun aménagement, même pas une affiche, une plante ... rien... le désert (et surtout pas un parasol de peur que l'on s'attarde ...). Vraiment dommage ...

Il faut donc être patient pour atteindre les œuvres (files à l'exterieur, files à l'accueuil, files devant les oeuvres ...) mais quel plaisir ! 

Il existe d'autres lieux de visite que je n'ai pas encore fait et d'autres que je n'ai pas souhaité. Il y a quelques mois en allant suivre un chantier de rénovation et d'aménagement d'une terrasse (somptueuse... il faudra que je parle de la société qui fait ces petits bijoux un de ces 4 ... ) à Vauvenargues, les habitants ralaient de l'encombrement du village par les Touristes ... Il parait que le chateau, cependant, est superbe. Il n'a d'ailleurs jamais été ouvert au public à ce jour. Alors, qui sait ??? 

 

PSSSSST :

* Pour ceux qui souhaitent voir l'atelier en détail, il y avait eu un tres joli article dans la revue COTE SUD , en 2006 qui peut être, est dispo sur leur site internet. 

* Pour ceux qui souhaitent réserver des places pour le Festival d'Art Lyrique ou le GTP/PAUME/GYMNASE, il faut se precipiter. Certaines réservations ont débuté hier à Midi et sont déjà prises d'assaut ... Moi, z'ai les mienneuuuuuu...

Commentaires

  • Je me doutais bien qu'il y aurait un commentaire ici !

    En voyant les photos je me dis que ça me plairait assez comme lieu de vie

  • ça me plairait aussi .... il ne reste plus qu'à gagner à l'euromillions et hop hop , on fait peter le loft au milieu des figuiers ...

Les commentaires sont fermés.