James Thiérrée

  • Nice Week end

    Petit détour par NICE qui fête en ce moment son 150ème anniversaire (enfin, celui du rattachement de Nice à la France), pour aller au Théâtre essentiellement.
     
    09f51dd2f737b637951e42286b33d46d.jpg
    csb
     
     
    Rhâââââ......... Il y a longtemps que je n'avais pas vu un spectacle aussi enchanteur et aussi réussi : le décor est prodigieux, se construit et se déconstruit au fur et à mesure, avec une impression de légéreté incroyable alors que tout est en métal , rappelant le jeu enfantin du mikado à moins que ce ne soit des tubes pareils à un orgue dans lequel souffle le vent  ; on ne sait si c'est une tour, un bateau, une prison, les trois à la fois. Les "bestioles" sont absolument ahurissantes et on ne sait pas, là aussi, qui est plus humain de tous, les animaux ou le personnage.
     
    C'est tout et rien à la fois, ça n'a ni queue ni tête, ça parle une langue que seul le personnage parle et entend ... il n'y a  d'ailleurs rien à comprendre (mais après tout, dans une oeuvre d'art, il n'y a rien à comprendre, seulement à ressentir) , juste à imaginer et à se laisser porter ; pour la premiere fois, me semble-t- il, la musique joue un rôle aussi important (peut - être l'avant goût d'un futur spectacle totalement musical ? ), de même que les mécanismes du théâtre puisqu'il est donné à voir ce qui d'habitude est caché, les poulies, les sacs de sable ... C'est totalement hors normes, hors mode, inclassable et absolument délirant. A ma connaissance, peu d'artistes maitrisent à ce point les arts du cirque mais pas seulement. C'est un spectacle qui est bien au delà du cirque ou du théatre contemporain.
     
    Le seul petit bémol ? certains gags visuels et certains accessoires avaient déja été vus. Seul regret ? une place tellement loin que j'ai absolument raté  toutes les expressions du visage ou les jeux de regard. Il ne faut pas hésiter d'ailleurs à y aller, le système de réservation de places est particulierement bizarre (à mon sens , il vaut mieux voir le spectacle "en hauteur" plutôt qu'au parterre).
     
    Voilà le résumé donné par le TNN et PREMIERE  (enfin, c'est ce que dit google ...)

    "Raoul

    Metteur en scène : James Thierree

    Durée : 1h20min

    Alors ce Raoul, qui est-ce? "Raoul, roi déchu, vit retranché dans une tour qu'il a construite pour se protéger du monde et de ses démons (.) Un beau jour pourtant, un visiteur se présente et vaillamment s'attaque à l'édifice ainsi qu'à son occupant. C'est Raoul lui-même, qui vient libérer sa propre personne". Ce solo schizophrénique semble achever la geste, de poésie, de théâtre, d'art du cirque et de danse, entamée avec "la Symphonie du hanneton", "la Veillée des abysses" et "Au revoir parapluie".

    Le lieu
    Théâtre national de Nice

    promenade des Arts
    06300 Nice
    Tel : 04 93 13 90 90
    Site : www.tnn.fr
    Les dates
    du 03/06/2010 au 09/06/2010

    jeudi, mardi : 19h30
    vendredi, samedi, mercredi : 20h30
    dimanche : 15h00".
     
    © premiere.fr