Broc en stock - Page 9

  • Chuis vernie ....

    Bon, bon, bon, ce WE, en théorie, devait être créatif.
     
    J'ai trouvé l'an dernier une petite table pour 25 € dans une trocante (je crois que l'on appelle ce genre de dépot sous ce nom). A l'origine, la table était tout branlante et teintée dans une couleur acajou-carotte du meilleur effet.
     
    Donc décapage avec un bon produit chimique (kof kof kof .... rheeuuuu ... mes poumons ...), fixation des pieds à la bonne colle à bois qui sent fort... puis choix de la teinte ....

    Lire la suite

  • Carnet d'adresses !

    Hé hé ... COTE SUD a fait tout le travail, y a plus qu'à :

     http://www.cotemaison.fr/idees-deco/coup_de_coeur/special-marseille-37-bonnes-adresses-deco-et-art-de-vivre_4407.html?XTOR=EPR-32

    c219d98d9f06426e034f0f713c7c98af.jpg
    copyright : côté Sud. 

     

  • Oui Maître ....

    Dimanche, trip to Arles où je n’étais plus retournée depuis l’expo Christian LACROIX. Je me demande pourquoi d’ailleurs tellement j’aime cette ville, sa délicatesse, sa fougue, son patrimoine exceptionnel.

    Patrimoine toujours puisque je suis allée à l’expo « DE L’ESCLAVE A L’EMPEREUR » d’où le titre de cette note ; Arles est la seule ville et pas seulement de France mais d’Europe à accueillir cette exposition présentant une très grande collection de pièces issues de la Rome Antique prêtée par le Louvre. autant dire que je me suis regalée ! 
     
    La première moitié du musée est consacrée aux dernieres découvertes faites sur le site de la ville, la seconde moitié étant réservée aux pièces prêtées par le Louvre. La scénographie est particulièrement sobre et efficace.
     
    De quoi patienter en attendant le MUCEM prévu pour Marseille 2013 et le grand musée d’Arles.

    Le lien concernant cette expo figure là :

    http://www.arles-antique.cg13.fr/mapa_cg13/r05_expos/050201.htm#

    et le plan est ici :

    http://www.arles-antique.cg13.fr/mapa_cg13/popup_expos/esclave_empereur/_docs/acces.pdf

    L’intitulé de l’expo est trompeur car, en réalité, il s’agit essentiellement de regrouper sous cet intitulé aussi bien l’organisation du pouvoir, de la société, de l’armée, du statut de la femme, de l’esclave ... bien plus qu’un simple rapport maître /esclave.

    Il manque, à mon sens, l’indication d’un arbre généalogique tellement les relations d’alliance, de filiation, de divorce, de veuvage, d’adoption, d’assassinats entre membres d’une même famille s’avèrent compliquées…

    Mon second regret vient paradoxalement du grand succès de cette expo (mais peut-on regretter un succès ???) qui génère une grande affluence et donc une certaine difficulté à accéder aux œuvres et à les photographier.

    Je me suis amusée à prendre en photo une mosaïque ornant un sol qui provoquait des commentaires assez stupéfaits des visiteurs découvrant sur celle-ci des croix gammées … j’avais entendu le même genre de commentaires étonnés à HIROSHIMA, dans l’un des musées de la ville exposant des costumes de soldats japonais ornés de croix gammées. Et oui, sauf erreur, la croix gammée était une référence faite au soleil reprise par les empereurs japonais puis par Hitler. Les visiteurs étaient tout aussi étonnés, au Japon, de constater la très forte ressemblance entre les costumes de soldats japonais et ceux de …. Stars wars … au final, Caligula, Obiwan Kenobi, même combat…
     

    8c12e989e30a41477b5e42ffce98dedc.jpg
    © : musée de l'Arles antique 
     
    439df68933fd58d135d9b3a0deef91b4.jpg
    43b40a75fa51224bf004fdc5f4e7c760.jpg
    f28212811353b05366ad0d43b70f9189.jpg
    © : csb
     
     
     
    Bref, une excellente expo ; je retournerai très certainement à Arles bientôt afin de visiter les 7000 m2 de jardin qui vont être aménagés.
     
    Samedi, esclave de la société de consommation que je suis, tournée générale des magasins. Hélas, j'ai oublié mon appareil -photo ce qui ne m'a pas permis d'immortaliser toutes les horreurs bêautés vues...
     
    Passage en coup de vent dans une brocante où j'ai mes habitudes et où j'ai acquis tout ceci pour 17, 70 € :
     
    2323f24ec44cf2f4c163d9d4a9ed4f35.jpg
     
    84127ceaeb903420955a12af1b5dd666.jpg
     
    67497ef83d1eca3d578812e036fe816f.jpg
     
    ac8c69855711917d52ac19eb4310ec83.jpg
    © : csb
     
     
    Les vases bleus vont être nettoyés, vérifiés et donnés à qui en voudra (je déteste le bleu ...) ; ils ont coûté 2 € pièce les grands et 1 € pièce les petits.

    L’espèce de verre et son support cœur (0, 50 €) de la marque SEMAX (?????) a été lavé, nettoyé, accroché sur un appui de fenêtre où il supporte désormais une bouture (1ère photo, à droite).

    Le grand pot blanc (3 €) contient des ustensiles de cuisine ; il a apparemment été réalisé par une manufacture française dont j’ignore tout ; je possède exactement le même en plus petit acheté chez Geneviève LETHU (la boutique aixoise est assez encombrée … la plus jolie se trouve à Pertuis dans le Vaucluse). La vaisselle blanche très années 50 a coûté 3, 50 € et contient des petits sucres fantaisie que j’achète à la Brûlerie RICHELME (un bonheur cette boutique !).

    L’immonde boite à kleenex (1, 50) recouverte d’atroces pochoirs d’inspiration provençale à la noix (cigales, lavande, Arlésiennes ... J'ai horreur des caricatures de la Provence qui sont quasi automatiquement collées n’importe où …) est déjà décapée pour être repeinte dans un de ces tons beigeasses dont je raffole et finira dans la salle de bain.

    Enfin, le petit pot en caoutchouc mou tout vert (0, 20 €) est la borne surprise du jour puis qu’il a été créé par la marque NORMANN COPENHAGEN, une marque danoise dont je suis dingue (je me demande d’ailleurs pourquoi je précise que j’aime cette marque, j’aime TOUT ce qui est scandinave !). il s’agit en fait d’un petit pot pouvant contenir une seule et unique fleur. Pour l’instant, il contient des trombones sur un de mes bureaux.

    Bref, 17, 70 € de pur bonheur (j'étais punie et je ne pouvais pas dépenser )….. En revanche, il a des objets, je ne sais pourquoi, que j’ai laissés comme  une magnifique tirelire à 08 euros … en forme de paire de fesses. ça se vend ça ???? 
     
     
    d08990440c3949d756c8c85f3b666c06.jpg
     © : csb

    Ensuite, Suède toujours (bien que la firme est désormais batave) chez IKEA où je viens éprouver ma foi toutes les semaines avec là aussi quelques bonnes surprises dans le petit coin de la bonne trouvaille puisque le coin « oreillers » était défait et donc bradé à partir de 2 €.

    Enfin, sur le chemin du retour, trouvé une plante abandonnée et aussitôt adoptée (j’ai si bon cœur … ) puis rempotée. Jardiner et bricoler dans un appartement, ce n’est pas très évident …

    Direction les magasins, activité nettement moins salissante. Chez H&M ou « horrible & moche » comme dit une amie modeuse, mis à part un trench photographié dans le dernier Marie-Claire, une mini-robe tunique à 14, 90 € (en bleu faïence et en gris, deux couleurs très réussies) et un sac en daim beige à 69 € (ce qui est cher pour du H&M), euh, comment dire ???? à oublier ?

    Passage en coup de vent chez GAP et sa collection de sacs toujours aussi réussie ; j’ai malheureusement oublié le nom de la designer textile qui officie chez eux depuis quelques années et qui crée des motifs magnifiques sur les tissus qui garnissent les doublures ; bref, mêmes prix que chez H&M mais qualité et style en plus.

    Passage encore plus rapide chez Maison du monde où le pire côtoie le meilleur avec, hélas, cette fois ci le pire et des prix certes attirants mais des finitions tellement bas de gamme … traversons et allons chez ZARA HOME qui est l’une des boutiques de la marque la mieux agencée, nettement plus lumineuse que celle de Marseille et où l’accueil est toujours aussi agréable ; la collection du printemps est une vraie réussite , à mi chemin entre « Virgin suicide » et Ibiza pour le bleu turquoise (si si c’est possible de faire un mix des deux) ce qui console de l’atroce collection de l’hiver dernier qui nous a valu une overdose de tissus zébrés et « leopardisés » au goût plus que discutable ; comme d’hab’, on va attendre les soldes qui voient les articles soldés à 80 % de leur prix initial.

    Passage pour finir (non, je ne suis pas fatiguée et il n’est que 16 heures) chez MANGO où l’affluence m’a fait quitter les lieux, la collection étant visible sur le net, on se consolera avec cela.

    Enfin, écumage de TOUTES les boutiques de la rue Paul BERT, de la rue GRANET  et de la place MONTIGNY : j’adoooooore ce quartier et tout spécialement la Boutique PIMENT et son designer floral ainsi que la boutique au cœur de la lune où une jeune créatrice vend ses créations textiles pour bébé uniquement ainsi que différentes créations d'Anne-Claire PETIT notamment à des prix très raisonnables. Sans doute le quartier le plus vivant en matière de créations et de design. Et là, j'ai vraiment regretté d'avoir oublié mon appareil photo. Je vais essayer d'y retourner tellement les créations de cette jeune femme sont jolies.
     
    Voilààààààà, c'est tout pour ce ouikende. Sous vos applaudissements !